LES ENTRAINEURS : De Georges Berry à Christophe Galtier


Ils sont plus de trente entraîneurs à avoir dirigé le secteur pro du LOSC depuis 1944.

 

Longtemps, il a régné une grand stabilité des coachs. Par exemple, il n'y a eu que quatre entraîneurs durant les années 2000 : Vahid HALILHODZIC (1998-2002), Claude PUEL (2002-2008), Rudi GARCIA (2008-2013) et René GIRARD (2013-2015).

 

Depuis, le LOSC en a connu huit en deux ans : Hervé RENARD (juillet à novembre 2015), puis un mois, pour un intérim, le duo Patrick COLLOT-Stéphane DUMONT avant l'arrivée de Frédéric ANTONETTI, limogé juste un an après son arrivée (novembre 2015-novembre 2016). Patrick COLLOT a alors repris son costume d'intérimaire avant de céder sa place en janvier à Franck PASSI puis à Marcelo BIELSA fin juin.

L'entraîneur argentin n'aura tenu que cinq mois (juillet-novembre 2017). Il a été remplacé par un quatuor intérimaire, "une cellule technique", composée de Joao SACRAMENTO, Fernando DA CRUZ, Benoît DELAVAL et Franck MANTAUX. Ce quatuor a été remplacé par Christophe GALTIER nommé début janvier 2018.

 

La plus longue longévité est pour André CHEUVA, actif de 1946 à 1959, le temps d'obtenir quatre coupes de France (1947, 1948, 1953, 1955) et un titre de champion de France (1954).

 

Avec lui, seuls George BERRY, un entraîneur anglais, doublé coupe championnat en 1946, et Rudi GARCIA, doublé coupe – championnat en 2011, ont obtenu des titres.

 

Vahid HALILHODZIC restera comme le premier entraîneur d'une équipe lilloise engagée en compétition européenne officielle. Le premier match, disputé à Parme, le 8 août 2001, pour le compte du troisième tour préliminaire aller de la Ligue des Champions, se terminera par une victoire, 0-2.


 

LES PRESIDENTS : De Louis Henno (Louis XIX) à Gérard LOPEZ


Intronisé officiellement président du LOSC par un communiqué du club publié le jeudi 26 janvier 2017, Gérard LOPEZ, en succédant à Michel SEYDOUX, est devenu le dix-septième président de l’histoire du club depuis sa création en 1944 jusqu'à aujourd'hui.


Jusque là, ils ne sont que deux à avoir obtenu un palmarès, le premier président, Louis HENNO, et le dernier, avant l'arrivée de Gérard LOPEZ, Michel SEYDOUX. Ils sont aussi les deux seuls à être restés le plus longtemps en place, un peu moins de 15 ans.

 

Premier président du LOSC, Louis HENNO a, également le plus gros palmarès, avec deux titres de champion (1946, 1954), cinq coupes de France (1946, 1947, 1948, 1953, 1955) et le doublé en 1946.

L'homme a été joueur au Sporting-Club Fivois avant d'en devenir le président. Il est élu premier président du LOSC lors de la fusion du Sporting-Club Fivois avec l'Olympique Lillois en 1944. Très autoritaire, il était surnommé Louis XIX. 

Il est resté président 14 ans et un peu plus de 6 mois.

 

Dernier président en exercice, avant donc l'arrivée de Gérard LOPEZ, Michel SEYDOUX a obtenu le doublé coupe de France – championnat en 2011. Il a été également finaliste de la coupe de la Ligue en 2016.

L'homme, né Seydoux-Fornier de Clausonne, n'a jamais joué au football. Il est l'un des héritiers de la famille Schlumberger et est producteur de cinéma. Il est chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.


Arrivé à la tête du club en avril 2002, il quitte donc la présidence le 26 janvier 2017 après 14 ans et 9 mois, soit la plus longue longévité de tous les présidents du club.


 

UN PEU D'HISTOIRE


Le LOSC LILLE METROPOLE est né de la fusion, en novembre 1944, au lendemain de la seconde guerre mondiale, de l'Olympique Lillois (OL) et du Sporting Club Fivois (SC).

 

LES MAILLOTS DES DEBUTS

 

 

LE MAILLOT POUR LES 75 ans

 

Le 5 octobre 1944, le bureau directeur de la FFF approuve la fusion entre le Sporting Club Fivois et l'Olympique Iris Club lillois, née de la fusion de l'Olympique Lillois et de l'Iris Club Lillois durant le régime de Vichy. Ce nouveau club porte le nom de Stade Lillois.

 

Les anciens membres de l'Olympique Lillois contestent cette fusion réalisée sous le régime de Vichy. L'accord définitif est scellé le 8 novembre. Le club va se nommer Olympique Sporting Club Lillois. Ses couleurs sont maillot blanc cerclé rouge avec une bande bleue, culotte et bas bleus.

 

Pour son premier match, c'est sous le nom de Stade lillois que le club nordiste se déplace à Paris pour y rencontrer le CA Paris, il l'emporte, 1-2, sur des buts de Bihel et Lechantre.

 

Une semaine plus tard, c'est sous le nom de LOSC que le club lillois rencontre le stade havrais pour la seconde journée de championnat. Il l'emporte 9-2 sur des buts de Bihel (5), Baratte, Carré, Lechantre et Dehaies.

 

Ses couleurs originelles sont le rouge et blanc (de l'OL) et le bleu, comme le scapulaire (du Sporting club).

 

Le maillot a été longtemps blanc à parements rouges, short et bas bleus, jusqu'à la privatisation du club en 1999 où le maillot est devenu entièrement rouge.

 


L'OLYMPIQUE LILLOIS

 

L'OL, ou Olympique Lillois, est né en 1902. Il adhère au professionnalisme à sa création en 1932 et devient le premier champion de France professionnel en 1933. Le club lillois sera également vice-champion de France len 1936. Henri Jooris fut longtemps président et dirigeant de cette entité.

 


LE SPORTING CLUB LILLOIS

 

Le SCF, ou Sporting-Club-Fivois, est créé en 1901 sous le nom de l'Eclair Fivois. Il deviendra le Sporting-Club-Fivois en 1919 et sera vice-champion de France en 1934. Son président était Louis Henno.


 

QUELQUES CHIFFRES


LES SAISONS

-> 74 saisons - 58 en D1, 14 en D2, 1 en amateur (saison 1969-1970).

 


CHALLENGE COMPETITION

 

X MEILLEUR BUTEUR DE D1

René BIHEL : 28 (1945-1946)

Jean BARATTE : 31 (1947-1948)

Jean BARATTE : 16 (1948-1949)

Moussa SOW : 25 (2010-2011)

 

X MEILLEUR BUTEUR DE D2

Fernand DEVLAMINCK : 27 (1957)

 

X ROI DE LA COUPE DE FRANCE

Joueur avec le plus grand nombre de victoires en Coupe de France sous le même maillot : Marceau SOMERLINCK (5, 1946, 1947, 1948, 1953, 1955).


CHALLENGE CLUB

X MEILLEUR BUTEUR DU CLUB

Joueur avec le plus grand nombre de buts : Jean BARATTE (167).

 

X CHALLENGE DE LA FIDELITE

Joueur avec le plus grand nombre de matches de championnat sous le maillot lillois : Marceau SOMERLINCK  (320). 

Joueur avec le plus grand nombre de saisons disputées sous le maillot lillois : Marceau SOMERLINCK (12, 1945-1957).

 

LES INFRASTRUCTURES


Trois emplacements différents sont utilisés par le LOSC pour l'entraînement et la compétition. 

 

-> Le Stade Pierre Mauroy est l'antre des joueurs professionnels du LOSC.

 

-> Le domaine de LUCHIN est utilisé pour les matchs des U19 et U17 nationaux, en alternance le dimanche. Le samedi, c'est l'équipe réserve qui y évolue.

 

->Le Stadium Lille Métropole est utilisé par les féminines ainsi que par certaines équipes de jeune.

 

 


LE DOMAINE DE LUCHIN

 

 

Le domaine de Luchin est le centre d'entraînement du LOSC Lille Métropole. Il a été inauguré le 13 septembre 2007. Il regroupe l'ensemble du personnel administratif comme sportif du club.

 

C'est le lieu d'entraînement des pros qui ont leur espace spécifique, de l'équipe réserve, des U19, des U17 et des U16. Les tout petits (jusqu'aux U11) s'y entraînent également.

 

Il dispose d'une tribune de 500 places jouxtant un terrain d'honneur avec une pelouse hybride.

 

Sur ce terrain d'honneur se déroulent :

→ Les entraînements des pros ouverts au public, en général une fois par semaine, l'avant-veille des matchs,

→ les matchs des équipes réserves, U19 et U17 du club en alternance.

 

Pour se rendre au domaine de Luchin de Lille :

Prendre l'autoroute vers Paris/Bruxelles/Valenciennes puis Bruxelles/Valenciennes puis Bruxelles/Tournai.
Sortir à Baisieux à droite puis encore à droite, et au rond-point encore à droite : vous entrez alors au domaine de Luchin.

Il faut environ 20 minutes au départ de Lille quand la route est dégagée.

 

 


LE STADE PIERRE MAUROY

 

 

Il a une capacité de 50 000 places, 76 loges, 5 233 Business-seats et 7 300 VIP, avec une toiture mobile couvrant l'aire de jeu. C'est un équipement métropolitain.

 

Il a été inauguré le 17 août 2012 à l'occasion de la réception, pour le compte du championnat, de l'AS Nancy-Lorraine. Il s'appelait alors le Grand Stade.

 

Le 21 juin 2013, le projet de naming est abandonné et le stade porte le nom de Pierre Mauroy, ancien maire de Lille et ancien premier ministre, décédé le 7 juin 2013.

 

Record d'affluence : 49 626 (8 juin 2014, France - Jamaïque).

 

Pour se rendre au Grand-Stade :

Il est situé 261 boulevard de Tournai à Villeneuve d'Ascq, à 8 kilomètres de Lille-centre.

Accès : métro 4 cantons ou cité scientifique, ou autoroute A22, sortie Grand Stade.

 

 


LE STADIUM LILLE METROPOLE

 

 

Les équipes de jeunes ainsi que l'équipe de D1 féminine y disputent leurs matchs de championnat.

 

Il a été inauguré en 1976. C'est un équipement métropolitain.

 

Pour se rendre au Stadium :

Il est situé avenue de la Chatellenie à Villeneuve d'Ascq.

Accès : Métro pont de bois ou autoroute A22, sortie pont de bois.


 

 

 

L'ORGANISATION GENERALE


Le LOSC, Lille Olympique Sporting Club, son nom originel, est composé de deux entités.

 

-> Il y a la SASP, société anonyme sportive professionnelle, qui coiffe tout le secteur professionnel du LOSC, y inclus l'équipe réserve, dont le nouveau président, depuis le 26 janvier 2017 est Gérard LOPEZ.

Il est assisté par Marc INGLA, le nouveau directeur général. Luis CAMPOS est le conseiller sportif du président.

 

-> L'autre pilier du club est l'association sportive, qui coiffe les féminines et tout le secteur amateur du club, dont le président est Patrick ROBERT

Fernando DA CRUZ est directeur du développement sportif. Mickaël DELESTREZ est directeur du centre de formation.

 

Du côté des féminines, Jules-Jean LEPLUS est membre du comité directeur de LOSC Association et responsable de la section féminine. Rachel SAIDI assure la coordination des jeunes féminines (U19 à U9).

 


 

LES JOUEURS EMBLEMATIQUES


Difficile de faire un choix, naturellement arbitraire. Nous avons découpé les saisons du LOSC en trois et y avons choisi, à chaque fois, trois joueurs. 

Les années 40-50 :

Jean BARATTE : A joué 11 saisons au club. 281 matchs de championnat disputés pour 170 buts marqués par cet attaquant. Un titre, quatre Coupes de France.

Marceau SOMERLINCK : L'homme d'un seul club. 355 matchs de championnat en 13 saisons (428 au total). Cinq Coupes de France, deux titres.

André STRAPPE : A joué dix saisons au club. 310 matchs de championnat pour 110 buts (365 au total). Un titre de champion, deux Coupes de France.

 

Les années 60-90 :

Ignacio PRIETO : Généralement considéré comme le plus grand joueur étranger (Chilien) du club. Cinq saisons pour 149 matchs et 20 buts, pas mal pour un défenseur central.

Stanislas KARASI : Le plus fantasque et le plus créatif des attaquants qu'a connu le LOSC. Cet attaquant yougoslave a disputé 109 matchs pour 35 buts en 3 saisons.

Erwin VANDENBERGH : La période belge du LOSC. Constituait également, avec son compère Filip Desmet, l'attaque des Diables rouges. 114 matchs et 38 buts en quatre saisons.

 

Les années 2000 :

Eden HAZARD : Sans doute le plus grand talent formé au club où il est arrivé à 15 ans. 7 saisons, 194 matchs, 50 buts. A obtenu le doublé Coupe-Championnat en 2011.

 

Franck BERIA : Il est arrivé à l'été 2007 en provenance du FC Metz, il sera resté dix ans au LOSC. 260 matchs de championnat dans le Nord, 342 au total, 30 dans les Coupes nationales et 40 en Coupe d'Europe, soit plus de 400 matchs en professionnel au sein de deux clubs. Voilà la fidélité d'un homme qui vient de stopper sa carrière de joueur. Il a été nommé, au mois de juin 2017, directeur adjoint du football professionnel. A obtenu le doublé Coupe-Championnat en 2011.

 

Stéphane DUMONT : LE Nordiste formé au club. Avec Yohan Cabaye, Mathieu Debuchy et quelques autres, voilà un vrai Nordiste formé au club. 140 matchs de championnat au LOSC, 30 de Coupe d'Europe et 15 dans les Coupes nationales pour un total de plus de 200 matchs en professionnel. Stoppé par les blessures, le milieu défensif a du stopper tôt sa carrière. Entraîneur à succès des U19 du LOSC (deux phases finales en quatre ans d'exercice), il a quitté le club en juillet 2017 pour devenir l'adjoint de David Guion chez les pros au Stade de Reims. A obtenu le doublé Coupe-Championnat en 2011.

 

Rio MAVUBA : Le capîtaine du renouveau du LOSC. Formé à Bordeaux, il est arrivé au LOSC en 2008 pour y rester dix ans. Il y serait peut-être encore s'il n'y avait la reprise du club par Gérard Lopez en 2017.

 


 

LE PALMARES


Comme son ancêtre, l'Olympique Lillois, avait été le premier champion de l'ère professionnelle, le LOSC devient le premier champion de France de l'après-guerre. Le club lillois, depuis sa création en 1944, a obtenu trois titres de champion et six Coupes de France.

 

Le LOSC est dominateur dans l'immédiat après-guerre. Hélas, la Ligue des Champions ne sera créée qu'en 1955, tout comme la Coupe des villes de foire, seconde coupe d'Europe, devenue coupe UEFA en 1971 et Europa League en 2009. Il sera finaliste de la Coupe latine, épreuve disputée sur invitation, en 1951.

 

Au niveau européen, Lille compte 104 matchs pour 39 victoires, 34 matchs nuls, et 31 défaites. Le club nordiste a participé à 5 Ligues des Champions dont une participation aux huitièmes de finale de cette compétition. Son plus grand exploit reste, à ce jour, la victoire, en phase de groupes de La Ligue des Champions, à Milan. Le 6 décembre 2006, sur des buts de Peter Odemwingie et Kader Keita, le LOSC s'était imposé, 0-2, à San Siro face au grand Milan AC.


 

LES TERRAINS


Le stade HENRI-JOORIS :

Le LOSC a d'abord joué en alternance au stade Victor Boucquey (celui de l'OL) et au stade Jules Lemaire (ex Virnot, celui de Fives). Le 17 février 1946, sous le poids de spectateurs, lors d'un derby opposant le LOSC à Lens, une partie du toît s'effondre. Lille s'en va alors jouer à Fives. Après sa réfection en 1947, le stade Victor Boucquey devient le stade Henri Jooris et le LOSC y dispute tous ses matchs à partir de 1949.

 

Le stade GRIMONPREZ-JOORIS :

Le stade Henri-Jooris est démoli et noyé suite à la décision de la mise en grand gabarit de la voie fluviale. Le LOSC déménage, en 1975, au stade Grimonprez, devenu Grimonprez-Jooris suite à sa transformation. Il y restera jusqu'en 2004.

 

Le Stadium LILLE METROPOLE :

La décision d'agrandir le stade Grimonprez-Jooris oblige le LOSC à déménager. Il rejoint le Stadium Nord, devenu stade Lille Métropole. En 2005, le conseil d'état annule le permis de construire du stade Grimonprez-Jooris.

 

Le stade PIERRE MAUROY :

L'agrandissement du stade Grimonprez-Jooris abandonné, la décision de construire un nouveau Grand stade est prise le 1er février 2008. Le stade est inauguré en 2012 à l'occasion de la réception de Nancy. Le projet de naming est abandonné et le stade prend le nom de Pierre Mauroy, ancien maire de Lille, le 21 juin 2013.