Fernando Da Cruz : "Nous sommes sur du long terme"


Entraîneur intérimaire en 2015, Fernando Da Cruz revient au Royal Excel Mouscron avec une énorme envie, celle d'être le plus compétitif possible et de s'inscrire dans la durée. Il s'est confié à Nord Eclair Belgique...

 

Sa première expérience en 2015...

« A la base, je devais être là pendant quinze jours pour assurer la transition. Au final, je me suis retrouvé comme coach face à Gand avant d'enchaîner.

J'avais 21 joueurs qui étaient là soit sous forme de prêt soit en fin de contrat. (...) Aux yeux des joueurs, je n'étais qu'un coach intérimaire. »

 

La situation d'aujourd'hui

« Le contexte et l'environnement sont aujourd'hui totalement différents.

Mon staff est étoffé et très compétent. Il y a une bonne mixité. (Jérémy dos Santos, son adjoint, Cyril Chanat, l'analyste vidéo, viennent du LOSC, Rachid El Hasnoui, Bastien Letellier, Olivier Croës, préparateurs physiques, et Eric Deleu, entraîneur des gardiens) étaient déjà à Mouscron, André Montero, adjoint, arrive de Porto). »

 

Sa méthode

« Jérémy Dos Santos et André Montero conçoivent les entraînements. Toutes nos séances d'entraînements sont filmées. Nous utilisons un drone. J'ai le souci du détail. Il faut être très pointu. 

Avec le Futurosport, nous sommes dans une relation de confiance. Nous installerons des passerelles avec le centre de formation. 

Dés que Philippe Saint Jean me dit qu'il y a un bon jeune, je le prends s'il y a une fenêtre ouverte.

Par rapport au jeu, il n'y a pas d'obligation de rester dans le schéma du LOSC. »

 

Les Ambitions

« Je ne sais pas annoncer des objectifs. Ce qui est sûr, le championnat sera très difficile et exigeant. Nous allons souffrir mais il faudra être très performant dès le départ. Le maintien, c'est une priorité.

Ce qui va changer le regard sur Mouscron, c'est la stabilité. Nous espérons rendre fiers les supporters. Nous avons le devoir de mouiller le maillot, de faire revenir les supporters au stade. 

Nous sommes dans la première année d'un nouveau projet, il faut toujours rester prudents. Mais nous voulons être le plus compétitif. Nous sommes sur du long terme. »

 
TEXTE : Nord ECLAIR (Belgique)

PHOTO : DH (Belgique)