HOME

[U19J17] LOSC - DRANCY 3-4 Le talent ne suffit pas...


Face à une équipe amateur pleine d'envie et qui a joué en équipe, les U19 du LOSC ont mené 1-0 avant de sombrer au cours d'une seconde période cauchemardesque. Chacun y a été de son petit exploit individuel, laissant le collectif au vestiaire. Même si la marge sur le premier relégable reste appréciable, la fin de saison va être longue. Voilà une génération perdue mais qui ne le doit qu'à elle-même...

 

Compliqué de décrire cette partie. Lille a plutôt bien débuté la partie, ouvrant le score sur un penalty provoqué par le remuant Warren Beaucarny et transformé par Iddy Ouattara (1-0, 35') On jouait alors depuis un peu  plus d'une demi heure. Certes, les occasions n'avaient pas été nombreuses jusque là. Lille avait eu la plus grosse par Exaucé Mpembele, qui, lancé par Iddy Ouattara, se faisait reprendre par le gardien au moment de frapper (15') (photo ci-dessous). Cinq minutes plus tard, un attaquant de Drancy faisait chauffer les gants de Lucas Lavallée.

 


Exaucé MPEMBELE

 

Hélas, la joie allait être de courte durée. Deux minutes plus tard, Drancy jouait un un (de Drancy) contre quatre Lillois. Un Nordiste faisait faute. A 25 mètres plein axe, Najib Bennour frappait un coup-franc platinien au ras du poteau gauche de Lucas Lavallée. Poteau transversale, cela faisait but (1-1, 37', photo ci-dessous). C'était le score à la pause.

 

 

Au retour des vestiaires, après une nouvelle accélération d'Exaucé Mpembele, à nouveau stoppé par le gardien (47'), Drancy allait reprendre l'avantage. Une passe en retrait non assurée par Jean-Pierre Longonda profitait à Abdeldjallil Hachem qui, non attaqué, tentait une frappe de plus de 25 mètres, qui faisait mouche (1-2, 50'). Lille, ou plutôt Warren Beaucarny, le meilleur Lillois sur la partie, servi par Enzo Bardeli, (photo) redonnait espoir au LOSC (2-2, 54').

 


Enzo BARDELI

 

La journée des cadeaux n'était pas terminée. Une erreur d'inattention de Zakha Bangoura profitait à Drancy. Lucas Lavallée devait se détendre pour éviter le pire. Sur le corner qui suivait, Lucas Lavallée repoussait un essai parisien mais ne pouvait rien sur la reprise suivante, un but signé Karim Benkaba (2-3, 59').

Moins de dix minutes plus tard, Joao Edson de Ceita commettait l'irréparable. AbdelDjallil Hachem transformait la sentence, synonyme de break pour Drancy (2-4, 67').

 


Jean-Pierre LONGONDA

 

Dans les arrêts de jeu, à l'ultime minute, Iddy Ouattara, (photo ci-dessous), servi par Joao Edson de Ceita, réduisait la marque (3-4, 93'). Mais il était trop tard.

Avec cette nouvelle contre performance, Lille enregistre sa dixième défaite de la saison (pour 18 matchs disputés). Soit plus que lors des deux dernières saisons cumulées.

 

Comment expliquer cette série? Eu égard au talent (supposé) de quelques joueurs de cet effectif, l'équipe lilloise avait belle allure face à Drancy. L'écart est important entre ce talent et ce qu'on a pu voir sur le terrain. Si l'on excepte Warren Beaucarny, qui jouait peu jusque là, et s'est montré le seul attaquant véritablement dangereux, et Lucas Lavallée dans les cages, malgré les quatre buts encaissés, difficile de trouver motif de satisfaction.

 

Certes, de nombreux joueurs ne s'entraînent pas ensemble, De Ceita, Ouattara, Mpembele, Diedhiou notamment s'entraînant avec la réserve. Pourtant, les U17 étant encore en courses pour les phases finales de leur championnat, l'équipe alignée comportait une majorité de dernière année avec Lucas Lavallée dans les buts le plus jeune, né en 2003.

 


Iddy OUATTARA



Au classement, le LOSC reste englué dans les profondeurs. Avec 20 points, Lille est dixième (sur quatorze). mais le matelas est encore important par rapport aux trois derniers. Boulogne, la lanterne rouge, a 9 points de retard sur le LOSC. Feignies et Quevilly, autres équipes plus mal classées, sont à 5 points.

 

Ce prochain dimanche, le LOSC rencontre la lanterne rouge, Boulogne. Pour ne pas toucher, définitivement, le fond, la victoire sera indispensable afin d'augmenter la marge avec la zone dangereuse.

 

 

LA REACTION de Mickaël DELESTREZ

« Les joueurs ont fait un match avec un état d'esprit collectif qui n'est pas celui du haut niveau. Ils n'ont pas compris les efforts qu'il faut faire. Certains pensent qu'une somme d'individualités va poser des problèmes à l'adversaire. Dans le combat, dans les duels, les joueurs n'étaient pas là. Ils n'étaient pas au niveau d'engagement que suppose le haut niveau. Il y a eu la vidéo. Les joueurs connaissaient tout de leurs adversaires et savaient ce qu'ils devaient faire. J'ai l'impression qu'ils ne retiennent pas de leurs erreurs et n'avancent pas. »

 

LA COMPO

Lavallée - Gulisija (Cogalan, 63'), Bangoura (Innocenti, 73'), Lesage, Bouleghcha - Diedhiou, Longonda, Bardeli, Beaucarny - Mpembele (De Ceita, 63'), Ouattara.

Non entrés : Dejonge (g), Majid.

 


Barthélémy DIEDHIOU


LE PROCHAIN MATCH

Dimanche 8 mars - 14h30

LOSC - BOULOGNE