HOME

[U19 / Youth League] Ces jeunes là doivent montrer leur vrai visage


Humiliés sans réagir, 4-0, à Amsterdam, en Youth League, pour leur entrée dans la compétition, les jeunes U19 n'ont pas, non plus, su réagir en championnat ce samedi quand les Artésiens sont revenus au score, l'emportant finalement 1-2. Ces jeunes là ont du talent, il suffit de voir leur première période face aux Artésiens. Mais inexplicablement, ils plongent quand vient l'adversité, revenant à des comportements individualistes... Ils nous doivent une revanche.

 

 

En quelques années de gestion de ce site allezlille.fr, dédié aux jeunes et aux féminines, je n'ai pas souvenir avoir rédigé un article à charge comme celui rédigé lors du dernier LOSC - LENS en catégorie U19.

Il y avait de la frustration quant à l'écart entre le supposé talent de ces jeunes et leurs résultats : rappelons que les U19 sont relégables dans leur championnat et restent, alors que se profile un LOSC- CHELSEA en Youth League ce mercredi, sur une humiliation à Amsterdam, 4-0.

Mais trois jours plus tard, je ne retirerai aucun mot ni le sens de ce qui a été écrit. Ancien consultant, l'écriture est mon alliée et la colère froide, contenue, du texte alors proposé est encore bien présente.

On se rappelle de l'adage "qui aime bien châtie bien"... En ce qui nous concerne, on a utilisé l'écriture.

 

 

 

Lors de la première période, l'équipe lilloise a totalement surclassé son adversaire, les laissant occuper un rôle de simple faire-valoir. Il n'y avait qu'un but inscrit, mais le match aurait alors dû être plié, Exaucé Mpembele manquant un penalty tandis que d'autres occasions auraient dû être transformées.

A 1-0 à la pause, la messe n'était pas dite alors que cela aurait dû être le cas. En dix minutes après le repos, les Artésiens ont su inverser la tendance, avec, notamment, un premier but des plus chanceux.

 

 

 

Manque de mental ? Manque de leader ? Fatigue ? Toujours est-il que un, puis deux, puis l'ensemble du groupe sont sortis de leur match. Chacun y a alors été de son petit numéro, raison pour laquelle nous avions utilisé le mot "starlette".

Certains ont pu être surpris de l'utilisation de ce mot. Mais il suffit de regarder le dictionnaire. "Jeune comédienne qui débute au cinéma et qui aspire à devenir une star". Ce terme a été utilisé pour justement dénoncer un comportement individualiste. On a affaire, au LOSC, à des jeunes de talent, au début de leur carrière et qui ont encore tout à prouver. Certains ont de beaux contrats mais doivent encore prouver. Combien n'ont pas su le comprendre par le passé ?

Quant aux jeunes nommément cités, ce sont eux, sur qui repose le poids offensif, qui auraient dû se montrer plus réalistes, eu égard aux occasions provoquées.

 

 

 

Et la frustration, venue de notre part, comme des suiveurs, est justement venue de l'écart entre une première période que l'on pourrait quasiment considéré comme exceptionnelle, au niveau du jeu collectif proposé, durant une bonne demi heure, et ce manque d'efficacité chronique, ce relâchement des plus coupables quand il y a eu de l'adversité, qui a des conséquences comptables...

Malgré le talent supposé des éléments de cette équipe, voilà le LOSC relégable en championnat avant un déplacement chez la lanterne rouge, Boulogne, ce dimanche. Et une partie en Youth League qui a donné une très mauvaise image de la formation à la sauce lilloise en Youth League.

 

 

 

Cette semaine, avec ces deux matchs à hauts risques, s'annonce décisive. On veut encore y croire. S'ils montrent leur vrai talent, au sein d'un collectif affirmé, cela leur sourira.

 

Stéphane HELBECQUE