HOME

[Gambardella] L'hécatombe continue. La Gambardella n'est plus un objectif pour les clubs pros


Eliminé au premier tour de la Coupe Gambardella, le LOSC n'était pas le seul "gros" à sortir d'entrée de la compétition. L'hécatombe a continué ce week-end. Pour les clubs pros, cette Coupe, réservée aux U19, n'est clairement plus un objectif. Explications.

Le LOSC sorti d'entrée de la Coupe Gambardella, la nouvelle avait pu paraître surprenante et aurait pu être considérée comme un aléa, eu égard à la qualité de l'adversaire, Valenciennes. Mais les dogues n'ont pas été les seuls à être sortis dés les 64e de finales. Outre Angers, et Metz, le RC Lens mais aussi Monaco ou Lyon avaient été éliminés d'entrée. Au second tour, disputé ce week-end,  l'hécatombe a continué. Outre Nancy ou Auxerre, c'est le PSG, quart de finaliste la saison dernière et même Montpellier, le tenant du titre qui ne verront pas la suite de la compétition, tout comme VA, le tombeur du LOSC au premier tour, et qui est tombé face à Chambly, à domicile, un adversaire loin d'être insurmontable.

Il faut dire que cette Coupe n'est plus un objectif pour les clubs pros. Lors des premiers tours, il n'est plus demandé aux meilleurs éléments, qui évoluent à des niveaux au dessus, en pros ou en équipe réserve, de redescendre. Ils étaient ainsi dix, en âge de disputer cette Coupe, à ne pas avoir figuré sur la feuille de match au LOSC. Rappelons leur nom : Soumaré (pros), Faraj (pros), Flips (titulaire réserve), Keita (titulaire réserve), Vérité (réserve),  Bumbu (titulaire réserve), Abou Condé (reprise), Fatou (alors en reprise), Petkevicius (alors en reprise), Bassong (genou).

Dans les clubs pros, l'objectif est avant tout de former de futurs pros. A Lille, le processus s'est accéléré cette saison. Bouba Soumaré ou Imed Faraj font ainsi partie intégrante du groupe pro et ont déjà connu des titularisations ou entrées en jeu. Alexis Flips, Kader Keita, Jonathan Bumbu notamment sont des habitués de la réserve.