[N3J5] Luis Norton de Matos voit la réserve lilloise en progrès


Face à Maubeuge, la réserve lilloise a sans doute fait son meilleur match de la saison. Plus mature, commettant moins d'erreurs défensives et plus alerte offensivement, la réserve lilloise a mérité sa victoire. Luis Norton de Matos s'explique.

 

Les premières minutes pour Pizzuto, Kapi et Niasse

« On avait bien étudié notre adversaire. On ouvre rapidement le score puis on se fait rejoindre sur une perte de balle et une mauvaise décision. Ensuite, l'équipe a bien réagi. Il fallait marqué rapidement en début de seconde période et cela a été fait. La victoire est méritée. On est en formation mais il y avait des joueurs à qui on devait donner du temps de jeu. C'était 30 minutes pour Kapi et Pizzuto, 45 pour Cheick Niasse mais j'ai demandé dix minutes de plus pour qu'il soit remplacé par le Mexicain qui sortait d'une longue blessure en équipe nationale. Kapi n'avait pas joué depuis 7 mois. Ces joueurs ont effectué leurs premières minutes avec nous.

Je pensais faire rentrer Iddy Ouattara lors des 10-15 dernières minutes pour renforcer notre potentiel offensif et tuer le match. Mais l'exclusion m'a fait changer nos plans. »

 

 

Premier but pour Simbakoli, Diedhiou au top

« Je suis content car on a fait de bonnes choses. On a été sérieux. Il était important pour Simbakoli qu'il marque. Il a également bien travaillé avec deux défenseurs sur le dos. Dommage pour Alpha Diallo qui a fait montre de combativité mais qui a été dépassé par une surcharge émotionnelle. Il a fait une belle prestation pour sa première avec nous mais il nous a mis en difficulté avec son expulsion. Ensuite, c'était difficile de ne jouer qu'avec trois défenseurs.

Diedhiou a fait un très bon match. C'est de la vivacité. A chaque fois qu'il a le ballon il provoque. »

 

 

La réserve au service des pros

« A Marcq, on a été nuls offensivement et défensivement. On a raté des buts et Marcq n'a pas eu quatre occasions. C'était un peu la même chose à Boulogne. C'est un peu normal. On a joué avec un "2003" dans les buts. Ce sont les premiers pas de Lucas Lavallée dans le monde senior. Yassine Benhamed est aussi un "2003". Nassim Innocenti (2002) n'a pratiquement pas joué en senior. On a commis beaucoup d'erreurs. Là, il y avait un facteur d'expérience avec Ruben (Droehnle) et Max (Wackers), Lesage et Cheick Niasse. Je me disais. Si on est attentif, on ne va pas encaisser de buts.

 Je crois qu'on va avoir des hauts et des bas en fonction des objectifs du club. Ce match vient aussi après trois mois de travail. L'équipe s'améliore; J'ai vu beaucoup de combinaisons, des relations individuelles. On a essayé de jouer. Flips a joué trois matchs avec nous, était aux coups de pied arrêtés. Il est parti. ON est en formation. Mais attention à ne pas rentrer dans une spirale de doutes. »

 

 

Une équipe en amélioration

« Lors du premier match face à Amiens, on avait eu des difficultés, pas eu la même verticalité dans le jeu offensif que l'on a eu aujourd'hui. On a élevé un peu notre niveau même si j'ai senti, en cours de seconde période, que l'on avait un peu perdu le contrôle du match car c'était le premier match de Pizzuto, de Kapi. On a 6 points en 4 matchs. On dit qu'il faut avoir un point de plus que le nombre de matchs pour être tranquille. On y est. On a un match en retard à la maison face à Chantilly. Chez nous, il faut faire le maximum.

L'important c'est de savourer cette victoire pour mieux repartir. »

 

Propos recueillis par Stéphane HELBECQUE