[N2J17] LOSC - SC BASTIA 0-2 La maturité triomphe de la jeunesse


Face à l'équipe en forme du moment, 10 victoires sur leurs 11 derniers matchs, Lille a concédé la défaite et ne s'est guère procuré d'occasions. Mais les dogues ont eu le mérite de ne rien lâcher, restant au contact jusqu'à cinq minutes de la fin à un moment où Lille s'est fait breaké alors que les Nordistes tentaient de revenir au score. Dommage.

 

Il y avait du beau monde pour assister à cette rencontre. Ainsi Christophe Galtier s'est invité sur le banc en première période sans doute pour voir de près certains joueurs alors que se profile un certain Epinal - LOSC en Coupe de France dans quelques jours. Alexis Flips, Agim Zeka, Imed Faraj, Patrick Robert et Patrick Deschodt, président et vice-président de l'association, étaient également présents.

Il y a avait également du beau monde sur le terrain côté corse avec d'anciens pros comme Ben Saada, Vincent, Bocognano, ayant connu la Ligue 2 voire la Ligue 1.

Côté lillois, aucun pro n'était redescendu. Les dogues devaient faire face sans leurs deux milieux défensifs, Darly Nlandu, Cheick Niasse, tous deux suspendus tout comme Nana Antwi (qui n'a pris qu'un match), mais récupérait Charles-Andreas Brym, de retour de Belenenses, mais à court de condition.

 

 

Le temps glacial et le brouillard (même si l'on parvenait à voir les deux buts) n'ont pas suffi pour stopper la belle dynamique bastiaise. Les Corses démarraient pied au plancher et les Lillois ne voyaient pas le ballon. « Les joueurs étaient spectateurs », soufflait alors Fernando Da Cruz sans parvenir à avoir une explication à ce phénomène. 

Et ce qui devait arriver survenait après moins de dix minutes de jeu,Bastia ouvrant la marque. Avec les difficultés qu'à Lille pour marquer, on se disait que la soirée allait être difficile. 

 

 

Mais, peu à peu, les dogues sortaient et la fin de première période était lilloise sans réelle occasions. La seconde période débutait sur le même tempo. Bastia attendait et Lille osait. Il y avait d'abord une  frappe contrée signée Eric Bocat(49') avant qu'Iddy Ouattara (53') puis Ismaël Kanda (55') ne chauffe les gants du gardien.

A un quart d'heure du terme, le coach lillois tentait le tout pour le tout avec les entrées de trois attaquants, Joao Edson De Ceita, Exauce Mpembele puis Virgiliu Postollachi pour tenter de forcer la décision. Lille terminait la partie avec un duo Aguibou Camara - Exaucé Mpembele à la récupération, c'est à dire deux joueurs plutôt offensif et jeunes, le premier nommé étant né en 2001, l'autre en 2002.

Le coach corse n'était pas rassuré. « J'avais peur. Face à ces jeunes de grande qualité, on n'était pas à l'abri d'un coup de pied arrêté. »

Hélas, Bastia, sur un contre, allait profiter de la situation pour faire le break à cinq minutes du terme.

 

 

LA REACTION de Fernando DA CRUZ

« On a offert le scénario idéal à Bastia. L'entame de match a été très difficile. Les joueurs étaient spectateurs. Bastia marque rapidement. Mais l'équipe a eu une belle réaction dans les dix dernières minutes de la première période. Mais je suis content de notre seconde mi-temps. On a essayé d'attaquer, réussi à les déséquilibrer. On s'est procuré des situations sans parvenir à se créer de réelles occasions. ON a alors passé le plus clair du temps dans leur camp. Mais on n'a pas eu assez de pouvoir offensif.

Vu de l'extérieur, on aurait pu penser à un match de U19 contre une équipe très mature. »

 

 

LES BUTS

0-1, 10'. SALLES-LAMONGE. Après une première frappe repoussée par Lucas Chevalier.

0-2, 86'. MESBAH sur un contre rapide. Lancé par Vincent, Quemper alerte Mesbah qui trompe Chevalier.

 

LA COMPO

Chevalier - Kanda (De Ceita, 77'), Gyeye, Wackers (c), Droehnle - A. Ouattara, Camara, Kobo (Postolachi, 80'), Bocat - Brym, I. Ouattara (Mpembele, 77').

Non entrés : Herbin(g), Pembele.

 

 

LES RESULTATS

A venir (matchs à 18h00)

 

LE CLASSEMENT (17m)

A venir (matchs à 18h00)

 

LE PROCHAIN MATCH

Samedi 8 février - 18h00

Ste Geneviève - LOSC