HOME

[N2J15] LOSC - BOBIGNY 1-3 Un de chute pour le LOSC


Il fallait bien que cela arrive ! La réserve lilloise a dominé largement une équipe de Bobigny qui a joué avec ses moyens. Mais les dogues ont manqué de rythme pour parvenir à déstabiliser le bloc parisien, tout heureux de repartir avec les trois points de la victoire. 


 Sans match depuis le 30 novembre, les dogues ont clairement manqué de rythme pour déstabiliser l'arrière garde visiteuse. Lille a eu les occasions comme cette frappe de Corentin Fatou au dessus (4'),celle de Benjamin Vérité sortie d'une claquette par le gardien (21') ou une autre de Faraj au dessus, seuls aux six mètres (45'). Mais les dogues n'auront réussi à ne tromper le portier de Bobigny qu'en toute fin de match, grâce à deux entrants à l'heure de jeu, Chano Boukholda (une sur le but) à la passe (absent depuis trois mois) et Iddy Ouattara, (photo) buteur pour sa première apparition dans le groupe.

De son côté, Bobigny avait un plan de jeu précis, plutôt habituel quand les équipes de National 2 viennent à Luchin : un bloc bas et des contre attaques rapides. Les visiteurs ont eu de la chance. Outre le manque de rythme des Lillois, ils ont profité de cadeaux des réservistes lillois comme par exemple sur le second but, Hervé Koffi concédant le corner par dilettantisme (ratant une reprise facile) avant de ne pas se montrer souverain sur le corner qui suivait)...

Au final, les dogues enregistrent, juste avant la trêve, leur premier revers de la saison, au bout de 15 matchs. « Si, lors de la phase retour, on concède une défaite en 14 matchs, je signe tout de suite », soulignait Fernando da Cruz pour souligner l'exploit réalisé par les dogues.

 

Lille alignait, comme souvent, une équipe particulièrement jeune avec, en particulier, la première titularisation du jeune Ferhat Cogalan, (photo) né en 2002, à peine 16 ans,sans doute encore un peu tendre pour ce niveau, mais qui apprend. Il a pris quelques jolies initiatives en début de match. Avec lui, il y avait aussi Cheick Niasse, Alexis Flips, nés en 2000, et titulaires an coup d'envoi, Iddy Ouattara, né en 2001, entré en jeu, pour sa première avec le groupe réserve. Il en profitera pour marquer son premier but...Sans oublier, Lucas Chevalier, l'habituel portier, resté cette fois sur le banc, né en 2001.

Cette jeunesse coûte sans doute des points. mais c'est la politique du club que de former de jeunes joueurs pour les amener au plus haut niveau. 


LA REACTION de Fernando DA CRUZ

« C'est le hold-up parfait. Ils ont fait trois incursions pour 3 buts. On peut aussi dire que c'était Noël avant l'heure car on leur donne les trois buts, deux sur une touche et un sur une erreur défensive. L'équipe a été ultra dominatrice sans jamais parvenir à déstabiliser son adversaire. On a confondu par moments vitesse et précipitation.

Malgré la défaite, je suis satisfait de l'état d'esprit affiché même si on était moins bien. Ils n'ont pas lâché de tout le match. c'est un point positif. C'était notre premier match depuis trois semaines. On a manqué de rythme et sans doute de fraîcheur. On n'avait pas les atouts pour créer des décalages. »


LES BUTS

0-1, 41'. KEITA servi par Camara.

0-2, 57'. SOCKA à la suite d'un corner concédé par Koffi suivi d'un cafouillage dans la surface.

1-2, 89'. Iddy OUATTARA servi par Chano Boukholda.

2-3, 91'. CISSE sur une passe de Douala.


LA COMPO

Koffi - Flips, Wackers (c), Niasse, Sadzoute - Vérité, Bassong (Bumbu, 85') - Faraj, Cogalan (Boukholda, 63'), Okou - Fatou (Ouattara, 63').

Remplaçants non entrés : Chevalier (g), Gueye.


LES RESULTATS

Croix - Belfort 1-0

Feignies - Epinal 2-3

Lens - Schiltigheim 0-1

Lusitanos - Créteil 3-1

Haguenau - Arras 2-1

LOSC - Bobigny 1-3

Fleury - Reims 1-2

Sedan - Ste Geneviève 0-0


LE CLASSEMENT (15m)

1-Croix 29

2-Créteil 27

3-Ste Geneviève 26

4-Schiltigheim 25

5-LOSC 23 (-1m)

6-Reims 23

7-Belfort 22

8-Epinal 22 (-1m)

9-Sedan 19 (-1m)

10-Haguenau 17

11-Fleury 17

12-Lusitanos 16

13-Feignies 14

14-Bobigny 13 (-1m)

15-Arras 9 (-1m)

16-Lens 8 (-1m)


LE PROCHAIN MATCH

Samedi 12 janvier - 18h00

Epinal - LOSC