HOME

Olivier LETANG : "Le sportif est le pilier central d’un club"


L'arrivée d'Olivier Letang à la présidence du LOSC va entraîner un changement de paradigme, de modèle du LOSC. Si le LOSC a été mis en grand danger et pouvait disparaître, le nouveau président a certes confié au site officiel qu'il voulait redonner une stabilité économique au LOSC, mais le sportif reste le pilier central...

 

 

IL VA FALLOIR VENDRE MAIS ...

Mais nous maîtrisons le choix des départs  et nous garderons donc une ossature forte pour nous donner toutes les chances d’atteindre nos objectifs.

 

Le président a clairement défini l'objectif du nouvel actionnaire dont il est, en quelque sorte le porte-parole : "Avoir une équipe compétitive et la volonté de nous qualifier tous les ans pour une compétition européenne est notre objectif". 

« Mais comme j’aime être cohérent entre ce que je dis et ce que je fais, nous ne pouvons pas dire que nous voulons une équipe compétitive et vendre tout notre effectif. » Le président veut rassurer les supporters. Ce ne sera pas la grande lessive.

« Compte tenu de la situation économique, nous devons vendre des joueurs et cela passe par les joueurs qui arrivent en fin de contrat dans un an et qui ne veulent pas ou que l’on ne peut pas prolonger car ils ont des offres importantes d’autres clubs. Quand on est un club comme Lille, on ne peut pas toujours garder ses joueurs quand ils sont très performants. Cela fait partie de l’équation, il faut se renouveler. »

 

 

 

LES TROIS PILIERS PRINCIPAUX DU NOUVEAU PROJET

 

1/ SPORTIF : performer chez les professionnels ou l’objectif est de jouer une compétition européenne tous les ans et remettre en place un centre de formation performant
24ème centre de formation, le président  - qui a oublié Adama Soumaoro, arrivé au LOSC à l'âge de 15 ans, regrette qu' « Il n’y a plus un joueur issu de la formation qui joue en équipe professionnelle depuis 5 ans ».

2/ ECONOMIQUE : développer les revenus, ce qui passe par des victoires sur le terrain et maîtriser les coûts,

3/ SOCIAL ET SOCIETALimpliquer le club dans sa dimension sociale pour la Métropole lilloise et les Hauts-de-France,

 

Ce nouveau projet va se mettre en place petit à petit mais il faut d'abord effacer les vestiges du passé comme le dit à demi mot Olivier Letang. 

« La situation n’est pas encore totalement stabilisée mais nous la contrôlons. Tous les amoureux du LOSC peuvent remercier les nouveaux propriétaires qui ont sauvé le club en le reprenant, en apportant de la trésorerie immédiatement et en diminuant la dette de façon importante. Nous avons depuis le premier jour de très nombreux sujets à gérer, très sensibles au-delà de la situation financière. Nous y travaillons. Le modèle précédent, même s’il a connu des réussites, n'est pas viable. Le changement de gouvernance n’est pas dû uniquement au COVID et à la défaillance Mediapro. Cela a été un accélérateur mais l’issue était certaine. »

 

Le LOSC débute une nouvelle ère. Reste à en voir les premiers résultats sur lesquels sera jugée la nouvelle direction (et les nouveaux actionnaires).