HOME

Orlando SILVESTRI rejoint le VAFC et le monde professionnel


Educateur onze années durant au LOSC où il était arrivé en 2011, voilà Orlando Silvestri qui devient, à bientôt 50 ans, - il les aura en octobre - adjoint auprès de Nicolas Rabuel, le coach de l'équipe pro, actuellement en Ligue 2. Il y retrouvera notamment Nassim Innocenti qui vient d'y signer.

 

Jamais repéré par un centre de formation, Orlando Silvestri a franchi, en tant que joueur, toutes les étapes, du secteur amateur jusqu'au monde pro, où il a connu la fabuleuse épopée du VAFC avec deux montées en deux ans. 

Au moment de la reconversion il y a 11 ans, - il jouait encore en amateur du côté de Marquette à l'approche des 40 ans - , il rejoint le LOSC à la préformation et débute par les U13. Il fera toutes les catégories jusqu'aux U19 la saison dernière. Retour sur un parcours atypique...

 

 

LE JOUEUR

« J'ai fait toutes les divisions jusqu'en Ligue 1, un vrai parcours du combattant. » L'apprenti footballeur d'alors débute à l'Iris-Club de Lambersart, là où ont évolué notamment, quelques années plus tôt, les frères Plancque. Mais lui n'a pas la chance d'être repéré par le LOSC. Direction le monde amateur, et Armentières, alors en division d'honneur. Puis vient le premier appel du monde pro. C'est Amiens et la Ligue 2. « J'ai eu une grave blessure au genou qui m'a empêché d'y aller ». Retour à la case départ et à Armentières, alors en CFA, après un court passage par Wasquehal.

Seconde chance un peu plus tard. Cette fois, c'est Cannes, toujours en Ligue 2, qui le contacte. « J'y ai vécu trois années difficiles, avec huit entraîneurs différents. » Il retourne bien vite dans le Nord. Valenciennes l'a contacté. L'attaquant reconverti latéral gauche y restera cinq ans (pour 135 matchs), de 2002 à 2007, ses plus belles années. « On avait un sacré esprit d'équipe, la montée en L1 reste un souvenir extraordinaire. Il y avait pas mal de joueurs qui n'avaient pas réussi à percer ailleurs. On avait une équipe de revanchards. C'est cela qui nous a rendus forts. »

 

 

L'EDUCATEUR

Vient alors l'heure de la reconversion. Il croyait la faire à Valenciennes mais il se retrouve au LOSC. Il rejoint, en 2011, l'équipe dirigée par Alain Wallyn, patron de la préformation (U12 à U16). Il va y côtoyer notamment Stéphane Pichot ou encore Olivier Szkwarok, trois hommes toujours au club. Si Alain Wallyn est toujours responsable de la préformation, Olivier Szkwarok a en charge les U15 tandis que Stéphane Pichot a repris l'équipe réserve la saison dernière depuis son retour au club.

L'homme découvre un autre monde. « À leur âge, je n'avais pas l'accompagnement, les infrastructures qu'il y a ici. » Exigeant, il doit faire avec une génération où tout semble acquis. « Les jeunes, ce sont des consommateurs. Parfois, je me dis que je suis plus motivé qu'eux pour qu'ils réussissent. » L'homme continue à se former. Après le DEF, il a obtenu le formateur. « Pour moi, il s'agit de m'enrichir et de devenir encore meilleur auprès des jeunes. » Car sa fierté maintenant, « c'est de voir les gamins que l'on a eus ici évoluer au plus haut niveau ». Et il en a vu passer, les Digne, Pavard, Terrier ou les nouveaux pros comme Amine Messoussa, Leny Yoro ou Lucas Chevalier qu'il a accompagnés.

Il y restera onze ans, des U13 aux U19. 

Aujourd'hui, Orlando SIlvestri franchit une étape supplémentaire en devant l'adjoint de Nicolas Rabuel auprès des pros. C'est un retour aux sources pour un homme qui y a passé ses meilleures années de joueur.

 

Au LOSC, à la tête du groupe "Avenir", Orlando Silvestri est remplacé par le duo Sébastien Pennacchio, nouveau coach, et Alain Raguel qui devient son adjoint.