[N3J4] Les anciens dogues ont fait la leçon aux petits nouveaux


L'Olympique marquois est (presque) devenu la seconde maison des anciens du LOSC, de l'entraîneur aux 7 joueurs présents sur la feuille de match de N3 ce samedi. Et le moins que l'on puisse dire est qu'il y a de la qualité. De Benjamin Vérité à Corentin Fatou, ils sont passés tout près dur professionnalisme mais peuvent encore espérés...

 

Dans cet effectif, ils étaient 7 joueurs passés par le LOSC sur la feuille de match dont 5 titulaires au coup d'envoi de ce MARCQ-LOSC.  Il y avait Romain Vanherreweghe dans les buts, William Pau en défense, Benjamin Vérité et Clément Masson au milieu, enfin Corentin Fatou en attaque. Et sur le banc, Martin Macrez et Morgan Vancauwenberghe.

De ces 7 joueurs, seuls Corentin Fatou, pro au Luxembourg, et Benjamin Vérité, qui a fait quelques bancs à l'poque de Marcelo Bielsa, ont été tout proches d'avoir un avenir pro. 

Et on n'oubliera pas Frédéric Advice-Desrousseaux, au LOSC de 1998 à 2004, le temps d'y faire toute sa formation jusqu'en équipe réserve avec quelques apparitions en match amical avec les pros, ou Mathieu Maton, coach de la réserve marcquoise.

 

Plus matures donc, les Marcquois se sont également montrés plus réalistes que les jeunes Lillois lors de ce match. Mais le score est sévère. La différence s'est faite sur des erreurs individuelles - il faut que jeunesse se fasse - et sur un manque d'efficacité.

En tout cas, les jeunes Lillois ont de l'avenir et on souhaite le meilleur au voisin marcquois qui, sans aucun doute, devrait assurer un maintien tranquille.